ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Oncologie

1292-3818
La revue francophone de formation en oncologie
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2004 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 9/2 - 2007  - pp.102-106  - doi:10.1007/s10269-006-0548-2
TITRE
Chirurgie des tumeurs stromales gastro-intestinales (GIST) aux stades localisés et métastatiques

TITLE
Surgical treatment of primary and advanced gastrointestinal stromal tumours (GIST)

RÉSUMÉ

La prise en charge des tumeurs stromales gastro-intestinales (GIST) a été récemment modifiée par le développement des thérapeutiques ciblées et notamment l’imatinib. Le traitement de première intention des GIST primitives localisées reste une chirurgie sans effraction tumorale avec des marges saines de sécurité, sans curage lymphatique systématique. Les effractions tumorales péjorent définitivement le pronostic, et la cœlioscopie ne doit pas être utilisée en dehors de centres experts dans le cadre d’une procédure évaluée. Le risque métastatique est basé sur la taille de la tumeur et sur le nombre de mitoses, l’imatinib est en cours d’évaluation en traitement adjuvant après résection d’une GIST à haut risque de récidive. Dans les formes localement évoluées ou métastatiques, un traitement par imatinib doit être initié en première intention et la chirurgie rediscutée après six mois de traitement. La chirurgie secondaire est indiquée pour les tumeurs primitives localement étendues rendues résécables grâce à l’imatinib, dans les cas de reprogressions localisées, ou pour prévenir des complications liées à la nécrose de la masse tumorale. Dans les autres situations, le bénéfice en terme de survie globale de cette chirurgie secondaire reste à évaluer dans un essai prospectif.



ABSTRACT

Treatment options have evolved rapidly since the discovery of imatinib, which selectively inhibits KIT. Complete resection without rupturing the tumour remains the mainstay of treatment in patients with localized, resectable disease. Rupturing the tumour during resection results in a high risk of local recurrence and should be avoided. It is not recommended to include laparoscopy or lymphadenectomy as standard procedures. Metastatic risk is determined based on tumour size and mitotic count. Imat inib is currently being tested as an adjuvant therapy after the resection of high-risk primary GIST. Imatinib is the first successful systemic therapy for patients with metastatic or unresectable disease. The role of secondary surgery in patients treated with imatinib has not yet been defined, although secondary surgery could benefit patients with advanced primary localized tumours amenable to surgery after imatinib therapy or patients with tumour necrosis accompanied by bleeding and localized progression (to avoid life-threatening complications). For the majority of other metastatic residual lesions, future studies are needed to evaluate the potential benefit since progression-free survival is similar to that reported in non-surgical patients.



AUTEUR(S)
S. BONVALOT, D. ROUQUIÉ, D. VANEL, J. DOMONT, A. LE CESNE

MOTS-CLÉS
Sarcome, Chirurgie, Tumeur stromale gastro-intestinale, GIST, Imatinib

KEYWORDS
Sarcoma, Surgery, Gastrointestinal stromal tumour, GIST, Imatinib

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (133 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier