ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Oncologie

1292-3818
La revue francophone de formation en oncologie
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2004 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 9/2 - 2007  - pp.126-130  - doi:10.1007/s10269-006-0547-3
TITRE
Radiothérapie et sarcomes des tissus mous

TITLE
Soft tissue sarcoma: treatment and perspective

RÉSUMÉ

Depuis 1982 et les travaux de Rosenberg, il est acquit que pour les sarcomes des membres, une chirurgie conservatrice suivie d’une radiothérapie était équivalente à une chirurgie radicale. Par la suite, deux études randomisées ont mis en évidence un bénéfice de la radiothérapie en terme de contrôle local après chirurgie conservatrice des membres sans toutefois modifier la survie. Pour les sarcomes du rétropéritoine, du sein, de la sphère ORL, et de l’utérus, il n’existe pas de preuve de l’efficacité de la radiothérapie mais certaines études mettent en évidence une tendance à l’amélioration du contrôle local grâce à la radiothérapie. La radiothérapie même à forte dose ne permet pas de gommer l’effet délétère d’une chirurgie incomplète. Si les doses se limitent à 50 Gy en postopératoire et lorsque la chirurgie est macroscopiquement complète, il semble que des doses de plus de 64 Gy soient nécessaires en cas de chirurgie incomplète. Actuellement, différentes techniques sont disponibles et améliorent les possibilités thérapeutiques dans les sarcomes.



ABSTRACT

Since the Rosenberg studies of 1982, soft tissue sarcoma in the extremities has been treated with conservative surgery and postoperative radiotherapy. Two randomized trials highlight the benefit of postoperative radiotherapy to local control. No advantage in survival after radiotherapy has been established. For retroperitoneal, head and neck, breast and trunk sarcoma, the effectiveness of radiotherapy has not been demonstrated, although a number of retrospective studies have indicated the beneficial aspects of this treatment modality. Radiation therapy will never replace surgery. After complete surgery, the dose of radiation is usually 50 Gy, but, in the case of residual disease, doses greater than 64 Gy are appropriate. New radiation technologies have become very useful in treating soft tissue sarcoma.



AUTEUR(S)
M.-P. SUNYACH

MOTS-CLÉS
Sarcomes, Radiothérapie, Curiethérapie, Contrôle local

KEYWORDS
Sarcoma, Radiotherapy, Brachytherapy, Local control

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (95 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier