ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Oncologie

1292-3818
La revue francophone de formation en oncologie
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2004 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 8/8 - 2006  - pp.743-747  - doi:10.1007/s10269-006-0508-x
TITRE
La chimiothérapie adjuvante: quel traitement et pour qui?

TITLE
Adjuvant chemotherapy: which treatment and for whom?

RÉSUMÉ

L’indication adjuvante de l’hormonothérapie et du trastuzumab est retenue sur la présence de facteurs prédictifs de réponse à ces traitements: respectivement la présence de récepteurs hormonaux et l’hyperexpression ou l’amplification d’HER2 au niveau tumoral. Pour la chimiothérapie, son indication dépend des facteurs pronostiques de rechute qui sont classiquement: l’âge de la patiente au diagnostic, la taille tumorale, le grade tumoral, le statut hormonal et le statut ganglionnaire axillaire. Pourtant, il est aussi nécessaire de moduler l’indication de la chimiothérapie en tenant compte de facteurs prédictifs de réponse à cette chimiothérapie. Ces facteurs sont classiquement l’absence d’expression des récepteurs hormonaux et un grade tumoral élevé. Les consensus 2005 de Saint-Gallen et Saint-Paul de Vence tiennent compte de ces facteurs prédictifs de réponse. Le traitement adjuvant face à une atteinte ganglionnaire limitée à un ou trois ganglions axillaires ne comporte pas systématiquement une chimiothérapie si la tumeur est fortement hormonosensible. Dans un proche avenir, l’analyse de l’empreinte génomique des tumeurs permettra de prédire précisément les risques de rechute et les traitements adjuvants les plus adaptés.



ABSTRACT

Adjuvant hormonal therapy and trastuzumab are prescribed according to predictive factors of response; respectively, hormone receptor expression and HER2 overexpression or amplification. On the other hand, adjuvant chemotherapy is prescribed according toprognostic factors for relapse: patient age at diagnosis, tumour size, tumor grade, hormonal status and axillary node status. Nevertheless, we also need predictive factors of response for adjuvant chemotherapy. We usually take into account hormonal status and tumor grade. The 2005 St. Gallen and St. Paul de Vence consensus evaluated the indication for chemotherapy according to these predictive factors of response. Adjuvant treatment after surgical excision of a highly hormone-sensitive tumour, with involvement of one to three axillary nodes, does not necessarily indicate chemotherapy. In the near future, multigene signatures will be developed to predict the clinical outcome and efficacy of adjuvant chemotherapy.



AUTEUR(S)
T. PETIT

MOTS-CLÉS
Cancer du sein, Chimiothérapie adjuvante, Facteur prédictif, Facteur pronostique

KEYWORDS
Breast cancer, Adjuvant chemotherapy, Predictive factor, Prognostic factor

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (97 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier