ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Oncologie

1292-3818
La revue francophone de formation en oncologie
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2004 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 8/3 - 2006  - pp.220-225  - doi:10.1007/s10269-006-0375-5
TITRE
Cytoponctions vs microbiopsies dans les tumeurs palpables. Pour qui, pour quoi?

TITLE
Cytopuncture vs core needle biopsy for palpable breast tumors

RÉSUMÉ

Le développement du dépistage du cancer du sein conduit à la découverte d’un grand nombre de lésions, souvent palpables pour lesquelles les recommandations actuelles sont de pratiquer un diagnostic par méthode percutanée. Deux techniques sont disponibles, la cytoponction et la microbiopsie qui sont souvent opposées. La microbiopsie, grâce à l’amélioration des dispositifs, peut être utilisée aujourd’hui plus facilement, dans les suites immédiates de la consultation et les résultats sont moins dépendants de l’opérateur. Elle permet d’affirmer le diagnostic de carcinome infiltrant, de déterminer le grade histopronostique, de détecter d’éventuels emboles vasculaires tumoraux et d’évaluer différents facteurs prédictifs par immunohistochimie. La cytoponction nécessite pour être performante, d’être réalisée par un préleveur chevronné et interprétée par un cytopathologiste entraîné. Sa facilité d’utilisation permet de ponctionner toutes tumeurs et ganglions palpables et avec le développement des techniques en suspension ou de cytoblocs, il devient possible d’analyser des marqueurs immunohisto- ou cytochimiques. Leurs indications respectives dépendent des possibilités locales et du type de lésions. Les tumeurs palpables pour lesquelles un traitement néoadjuvant est envisagé, feront l’objet d’une microbiopsie qui permet d’affirmer l’infiltration. La cytoponction peut compléter le bilan par l’analyse des ganglions palpables et permettre en cours de traitement d’évaluer son efficacité. Les lésions palpables relevant d’une chirurgie première comme les suspicions de récidive peuvent être évaluées par les deux techniques, avec contrôle lors de l’examen extemporané.



ABSTRACT

The development of breast cancer screening has led to the identification of an increasing number of suspicious lesions, palpable and not palpable which, according to national and international recommendations, require further investigations using percutaneous methods. Two different techniques are available, cytopuncture and core needle biopsy. New core needle biopsy devices have considerably facilitated the procedure, which can be performed during the consultation. A core biopsy permits the diagnosis of invasive carcinoma, the evaluation of the SBR histoprognostic grade, the detection of emboli and the immunohistochemical evaluation of hormonal receptors or HER2. Cytopuncture requires training for the puncture and the microscopic interpretation. This is still the easiest method that can explore both tumours and palpable lymph nodes. With cell blocks and the monolayer method, it also becomes possible to evaluate immunohistochemical markers. Their respective indications depend on the local possibilities and the features of the lesion. Large palpable lesions, for which a neoadjuvant treatment is indicated, require a core needle biopsy to ensure the invasive nature of the carcinoma. Cytopuncture however can be performed on palpable lymph nodes and its efficiency can be evaluated during the treatment. Core needle biopsy and cytopuncture are both used and valid for palpable tumours (primary surgery) and suspicious local relapse with control during the peroperative consultation.



AUTEUR(S)
J.M. GUINEBRETIÈRE, E. MENET, M. BRIFFOD

MOTS-CLÉS
Tumeurs du sein, Cytoponction, Cytobloc, Microbiopsie, Facteurs pronostiques, Immunohistochimie, Traitements néoadjuvants

KEYWORDS
Breast neoplasms, Cytopuncture, Core needle biopsy, Cell block, Immunohistochemistry, Prognostic factors

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (324 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier