ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Oncologie

1292-3818
La revue francophone de formation en oncologie
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2004 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 8/1 - 2006  - pp.10-14  - doi:10.1007/s10269-005-0305-y
TITRE
Chimiothérapie néo-adjuvante des cancers pulmonaires non à petites cellules

TITLE
Neoadjuvant chemotherapy of non-small cell lung cancer

RÉSUMÉ

Pour juger de l’efficacité de la chimiothérapie préopératoire ou néoadjuvante par rapport à l’acte chirurgical seul, nous disposons de 6 essais randomisés. Les 2 premiers, publiés en 1994 comprenaient un petit nombre de patients (60 chacun) et leur franche positivité en faveur de la chimiothérapie est difficile à interpréter. Quatre autres essais de plus grande taille apporteront vraisemblablement une solution définitive. Il s’agit de l’essai français publié en 2002, de l’essai américain SWOG 9900 présenté en 2005 à l’ASCO, de l’essai italien CHEST arrêté, comme le précédent, prématurément en raison des résultats des essais de chimiothérapie adjuvante, rendant inéthique un bras de chirurgie seule, enfin de l’essai espagnol NATCH qui sera prochainement mené à son terme. Ces 2 derniers essais n’ont pas encore été présentés lors d’un congrès. Déjà une première méta-analyse menée par l’équipe de Bruxelles démontre que la chimiothérapie préopératoire est plus efficace que la chirurgie seule en particulier dans les stades IB, II.

Parallèlement deux essais, l’un américain (LI 0139) et l’autre européen (EORTC 08941) ont testé l’apport de la chirurgie par rapport à la radiothérapie, après un traitement d’induction par l’association chimiothérapie-radiothérapie concomitante. Les résultats intéressants font rediscuter la frontière des indications entre la chirurgie et la radiothérapie dans les tumeurs résécables.



ABSTRACT

In order to judge the efficiency of preoperative or neoadjuvant chemotherapy compared to surgery alone, we have studied six randomised trials. The first two, published in 1994 are composed of a small number of patients (60 in each) and their unequivocal positivity in favour of chemotherapy is difficult to interpret. Four other bigger trials will, in all likelihood, bring a definite solution. These include the French trial published in 2002 and the American trial SWOG 9900 presented at ASCO in 2005. Next there is the Italian trial CHEST, not yet presented, which was stopped prematurely, like the former one, due to the results of the trials of adjuvant chemotherapy making a part of surgery alone unethical. Finally, the Spanish trial NATCH which will soon be completed. A first meta-analysis led by the team from Brussels shows that preoperative chemotherapy is more efficient than surgery alone, especially in stages IB and II.

At the same time, two trials, one of them American (LI 0139) and the other European (EORTC 08941), tested the contribution of surgery compared to radiotherapy after induction treatment with the association of concomitant chemotherapyradiotherapy. Their interesting results lead to further discussion on the frontier of information between surgery and radiotherapy for operable tumours.



AUTEUR(S)
A. DEPIERRE, V. WESTEEL

MOTS-CLÉS
Cancer du poumon, Chimiothérapie préopératoire, Chimiothérapie néoadjuvante, Chimiothérapie d’induction, Essais randomisés, Chirurgie

KEYWORDS
Non-small cell lung cancer, Preoperative chemotherapy, Neoadjuvant chemotherapy, Induction chemotherapy, Randomized trials, Surgery

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (118 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier